Published:

Lettre ouverte aux Français – Open letter to the French (translation below)

Le message de bienvenue du Premier Ministre Britannique David Cameron aux refugiés Français après l’annonce de l’introduction du taux d’impôt a 75% est une constatation de fait plutôt qu’une nouvelle.  Depuis des dizaines d’années, des centaines de milliers de Français se réfugient chez nous.  Londres est la cinquième ville de France depuis plus de quinze ans.  Il y a plus d’électeurs Français à Londres qu’à Strasbourg.  South Kensington est un quartier déjà très Français.  L’année passée il y avait une proposition de fonder une nouvelle école française privée dans ma circonscription de Westminster – le Lycée Français étant trop petit pour recevoir des écoliers Français de plus en plus nombreux.

Au lieu de critiquer Cameron, il vaudrait mieux essayer de comprendre pourquoi ce sauf-qui-peut se manifeste.  Ce sont les classes productives et les travailleurs qui ce réfugient chez nous.  Ils quittent les taux d’impôt extrêmes, la bureaucratie et le socialisme galopant.  Nous les accueillons les bras ouverts: leur énergie et leur travail vont soutenir notre économie, augmenter la croissance économique et augmenter nos revenus fiscaux.


Plusieurs amis Français me demandaient lors des élections présidentielles: “Mais pour qui voter?  Un étatiste, ou un étatiste?”.

Translation :

Welcome to the French refugees of socialism !

Open letter to the French.

The welcome accorded by Prime Minister David Cameron to French refugees after the announcement of the introduction of a 75% tax rate is a statement of fact rather than news.  For many years hundreds of thousands French citizens have taken refuge in Britain.  London has been the fifth city of France for the last fifteen years. There are more French voters in London than in Strasbourg.  South Kensington is very French.  Last year there was a proposal to set up a new French private school in (my electoral district) Westminster, because the Lycée Français (the official French school in London) can’t cope with the ever larger numbers of French schoolchildren.

Instead of criticising Cameron, perhaps it would be better to investigate why this flight is happening.  The French people who take refuge in Britain are productive and working. They flee extremely high tax rates, bureaucracy, and galloping socialism.  We welcome them with open arms: their energy and work will support our economy, increase our economic growth, and increase our tax revenue.

During the French presidential elections, several French friends in London asked me: "But whom to vote for?  A statist or a statist?"

Comments are closed.